Le chiffre du mois

En 2010, les annonceurs ont investi 44% de leur budget publicitaire en marketing direct

A l’occasion du Salon Stratégie Clients, l’UFMD et France Pub ont présenté en exclusivité le bilan des investissements en marketing direct et relationnel de 2010.

Cette étude, réalisée auprès d’un très large panel d’entreprises, permet de mesurer l’évolution des dépenses en marketing direct et relationnel des annonceurs en fonction des différents médias et secteurs d’activités.

En 2010, le marketing direct et relationnel pèse pour un peu plus de 44% dans l’ensemble de la communication des annonceurs pour un volume de 13,6 milliards d’euros d’investissement.
Le marketing direct et relationnel après avoir connu une année difficile en 2009
(-8,14%) voit sa croissance repartir (+3,35%), un taux plus important que celui de l’ensemble du marché publicitaire (+2,9%). Le marketing direct et relationnel devient incontournable dans les stratégies médias des annonceurs.

Le marketing direct « traditionnel » globalement stable
Avec plus de 9 milliard d’euros, le marketing direct traditionnel papier et téléphone reste de loin le principal support de communication des entreprises. Il totalise 66% des investissements en marketing direct et relationnel des entreprises et 30% des investissements publicitaires globaux des annonceurs.
A noter que les imprimés publicitaires adressés, qui concentrent près de la moitié des investissements de marketing direct traditionnel, affichent une légère baisse de – 1% (contre -6,8% en 2009).
Les imprimés non adressés sont en hausse de 1,5% (contre -3,4% en 2009).

Télécharger l’intégralité de l’étude UFMD et France Pub

Envoyer un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération,ils ne doivent comporter aucune injure ou publicité et être en rapport avec le sujet traité pour être publiés.